WEB Eglise Evangélique Index du Forum

WEB Eglise Evangélique


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOYEZ LES BIENVENUS 
Publicités abusives de Google.Ne pas tenir compte merciPublicités abusives de Google.Ne pas tenir compte merciPublicités abusives de Google.Ne pas tenir compte merci  
OBSTACLES A LA VIE DE PRIERE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    WEB Eglise Evangélique Index du Forum -> PREDICATIONS -> LA PRIERE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 258

MessagePosté le: Dim 14 Fév - 12:46 (2010)    Sujet du message: OBSTACLES A LA VIE DE PRIERE. Répondre en citant

OBSTACLES A LA VIE DE PRIERE

"Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui arrivera et de paraître debout devant le Fils de l'homme. Luc 21 / 36" La vie de prière, à laquelle nous sommes tous appelés, est remplie d'obstacles. Si, d'une part, la Parole de Dieu est le « pain de l'âme », il semble que la prière en soit la « respiration ». Posons-nous franchement la question et répondons-y loyalement : « Quelle place la prière occupe-t-elle dans notre vie ? ». On connaît par avance les deux principales réponses : « Je n'ai pas le temps », et « qui travaille prie ». En ce qui concerne cette dernière, la vérité est posée... à l'envers : « qui prie travaille » car la prière met en action toute la puissance divine. Prier c'est contribuer au maximum de bien dans le minimum de temps et s'abstenir de la prière ou même la négliger c'est réaliser le minimum de bien dans le maximum de temps. La prière n'influence pas positivement les plans et les desseins de Dieu, mais elle lui donne une occasion d'agir en nous et autour de nous.
- Dans quel esprit prions-nous ? S'agirait-il d'une habitude à laquelle on se livre machinalement ? S'il en est ainsi notre prière n'a guère plus de valeur qu'un le moulin à prière,  Dieu n'a que faire des « automates », IL veut des fils et des filles qui crient à Lui de tout leur coeur.
Notre prière aurait-elle pour base une sorte d'obligation légale ? Ce qui revient à dire que, sentant la prière comme un devoir, nous ne voulons pas nous y soustraire, semblables à des enfants qui récitent une poésie quel conque à leurs parents sans s'inquiéter nullement du « fond » ou de la « pensée » de la « récitation ».
S'agirait-il d'un sentiment méritoire qui nous maintiendrait dans un faux esprit de prière ainsi que dans une désespérante «propre justice» ? Le Pharisien de la parabole (Luc 18) ne prononça pas une prière, il exalta ses soi-disant vertus et fit preuve de mépris à l'égard du prochain. On ne trouve dans sa prétendue « oraison », ni intercession, ni actions de grâces, encore moins d'adoration, mais passablement d'orgueil !
Quelqu'un a dit que la prière n'était autre que l'exaltation d'un besoin religieux qui satisfait l'âme... Exaltez donc le froid ou la faim, vous aurez vite chaud et serez rapidement rassasié...
Non, la prière est un acte de filialité, de la part de l'enfant de Dieu, à l'égard de son Père, par lequel il expose ses besoins dans la simplicité d'une foi confiante dans les Promesses divines.
- Comment prions-nous ? "En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Matthieu 6 / 7"  La prière est-elle, pour nous, une sorte de... " récitation " ?
Prions-nous le Père au Nom du Fils ? C'est là une des plus sûres bases de la prière "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.  Jean 14 / 13"
          "Je vous ai envoyés produire des fruits, et des fruits qui durent. Ainsi, mon Père vous donnera tout ce que vous lui demanderez en mon nom. Jean 15 / 16 "
           "En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jean 16 / 23"

 Prions-nous selon Sa volonté ? Attention au mysticisme de mauvaise qualité. "Nous pouvons regarder à Dieu avec assurance, car il nous écoute si nous demandons quelque chose de conforme à sa volonté. 1 Jean 5 / 14"
 Prions-nous avec une foi réelle, basée sur les Saintes Ecritures ? "C’est pourquoi je vous le dis: quand vous priez pour demander quelque chose, croyez que vous l’avez reçu, et Dieu vous le donnera.  Marc 11 / 24"
 Notre prière nous trouve-t-elle dans le sentier de l'obéissance à l'égard de Dieu ? C'est là encore une condition importante "Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. 1 Jean 3 / 22"
 Prions-nous avec insistance, avec persévérance ? "Tous ensemble ils se réunissaient régulièrement pour prier, avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. Actes 1 / 14"
           "Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. Romains 12 / 12"

 Il est bon de prier en langues, par l'Esprit, mais il est bon, aussi, de prier par l'intelligence "Alors que faire? Je prierai avec mon coeur, mais je prierai aussi avec mon intelligence. Je chanterai avec mon coeur, mais je chanterai aussi avec mon intelligence. 1 Corinthiens 14 / 15"
           "Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. Ephésiens 6 / 18"

 Le sujet est loin d'être épuisé, mais ces quelques considérations sont propres à nous amener à de salutaires réflexions. Qu'il en soit ainsi. Examinons comment nous prions.
 - Quand et combien de fois prions-nous journellement ?
 En principe aussi souvent et aussi longtemps que le besoin se fait spirituellement sentir. En pratique il est bon de consacrer à Dieu les premières heures du jour, alors que « la page est blanche » et avant que notre esprit soit assailli par des pensées morbides ou envahi par des soucis déprimants. Une heure de prière nous épargnera des nuits d'insomnie. Pouvons-nous offrir à Dieu moins que la dîme de notre temps, alors que nous lui consacrons joyeusement la dîme de notre argent ? Ne nous relâchons surtout pas dans les temps critiques,  dans le danger moral ou spirituel.
 - Avec qui prions-nous ?
 Le Seigneur, en employant la figure des « perles jetées aux pourceaux. "Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, de peur qu’ils ne se retournent contre vous et ne vous déchirent; ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu’ils ne les piétinent. Matthieu 7 / 6" fait comprendre qu'une certaine « réserve » doit être observée à l'égard des révoltés contre Dieu à moins que... le chrétien ne reçoive, en la circonstance, des directives claires de la part de Dieu.
 Il y a, premièrement, la prière secrète en « tête à tête » avec le Père Céleste. "Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra"  Matthieu 6 / 6"
 Ne négligeons pas le culte de famille,  nos rapports avec les nôtres, aussi bien qu'avec les autres, seront le reflet de nos rapports avec Dieu. D'autre part, nous sommes responsables les uns des autres et, plus spécialement, de ceux sur lesquels nous pouvons exercer une influence. "Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison, il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Actes 10 / 2"
          "Elle fut baptisée, ainsi que sa famille. Puis elle nous invita en ces termes: Si vous estimez que je crois vraiment au Seigneur, venez demeurer chez moi. Et elle nous obligea à accepter. Actes 16 / 15"

 Joignons-nous aux assemblées de l'Eglise et n'oublions pas les Réunions de Prières. L'union, dans tous les domaines, fait la force. Ne mésestimons pas ces « deux ou trois » qui sont favorisés par la Présence du Seigneur "Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.  "Matthieu 18 / 20"
 - Où aimons-nous prier ?
 La consécration du coeur a plus d'importance que celle du lieu. Tout est sanctifié selon l'esprit qu'on y apporte. "Mais le moment vient, et il est même déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en étant guidés par son Esprit et selon sa vérité; car tels sont les adorateurs que veut le Père. Jean 4 / 23"            L'esprit de l'homme est le « lieu » de rencontre avec l'Esprit de Dieu, dans la créature humaine,  c'est le « saint des saints » de la trinité humaine, l'âme (ou le coeur : centre des affections morales) est le « lieu saint » de ce tabernacle humain, quant au corps, le parvis en est la figure.

 Comment provoquer un esprit de prière quand il fait défaut ?
 Naturellement, l'Adversaire de nos âmes sait très bien que le chrétien est victorieux à genoux et il met tout en oeuvre pour créer des obstacles à notre vie de prière quand il n'est pas encore parvenu à nous la faire abandonner.
 Prenons une petite illustration d'un genre particulier et comparons la marche dans la vie de prière à celle d'une voiture automobile, par exemple.  Dans toute voiture automobile il y a trois choses principales à considérer :
 1°. — Le carburant ; 2° — Le courant électrique ; 3". —La mécanique.
 Les pannes peuvent se produire dans l'un de ces trois domaines.
 Nous assimilerons : le carburant à la volonté humaine,  le courant au Saint-Esprit et la mécanique à l'organisation matérielle de notre vie.
 Premier point : pas de carburant, panne complète. La machine ne marche qu'en descente ! Pas de volonté arrêtée concernant la prière : panne complète. Il faut, au moins, désirer prier pour se maintenir dans la prière,  il faut même le désirer ardemment. Dieu ne nous fera pas violence, mais IL peut verser du carburant dans notre coeur et faire naître en nous « le vouloir et le faire » "car Dieu agit parmi vous, il vous rend capables de vouloir et de réaliser ce qui est conforme à son propre plan. Philippiens 2 / 13"  La volonté répond au « démarreur » de la machine,  impossible de nous mettre en marche par la prière sans un démarrage dû à la volonté.
Mais, nous pouvons être remplis de bonne volonté (le plein du réservoir est fait) et cependant être en panne ! C'est en vain qu'on hurle dans le téléphone quand la communication est coupée,  il n'y a que les abords immédiats qui sont témoins de nos cris. Il en est de même d'une prière qui ne remplit pas les conditions requises par le Seigneur, elle n'atteint pas Dieu,  la communication (communion) fait défaut, l'Esprit est absent. Le courant électrique manque, l'étincelle ne peut se produire et, cette petite étincelle si désirable ne se produisant pas, c'est la panne.
 Enfin, indépendamment des pannes de carburant et de courant, il y a celle d'ordre mécanique que nous assimilerons à l'organisation de la vie normale. La formule de l'ordre est « une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ». Notre vie est-elle bien organisée ou bien laissons-nous au petit bonheur s'écouler les heures précieuses de notre journée sans les utiliser comme il convient ? La panne mécanique correspond à un manque de coordination des rouages. Ces derniers sont destinés à se faire mouvoir les uns les autres, ils sont conjugués. Les heures qui composent notre journée sont appelées à se compléter mutuellement. On ne dispose pas les rouages d'une machine sans intelligence et c'est sans intelligence et sans ordre que nous vivons les heures de nos journées ! Donnons-nous à Dieu la place qui lui convient ? Ou bien lui accordons-nous les « miettes » de notre temps ? Les choses les plus importantes doivent être faites en premier lieu et les choses secondaires doivent passer ensuite.
 Veillons à ces trois principaux obstacles à notre vie de prière : la volonté bien arrêtée de vaincre l'indolence et de nous livrer à la communion de Dieu dans la prière (le carburant). L'inspiration du Saint-Esprit, qui assure la communion de Dieu et Sa Présence (le courant, le contact). Enfin, l'organisation de notre vie qui permettra de trouver le temps convenable et nécessaire pour la prière (défaut mécanique).
 Le démarrage peut être lent ou brusque, mais lorsqu'il s'est produit, il faut surveiller les pannes : volonté personnelle, communion divine et organisation journalière.
 - La prière met en jeu trois personnes : Dieu, l'homme et Satan. C'est l'acte le plus important de la vie chrétienne. Ce n'est pas en vain que l'apôtre fait cette recommandation :

"Priez sans cesse. 1 Thessaloniciens 5 / 17"   
 Pierre Nicolle (Février 1951
_________________
ACCUEIL
CLIQUEZ SUR LE LIEN
http://webeglisevangelique.xooit.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Fév - 12:46 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    WEB Eglise Evangélique Index du Forum -> PREDICATIONS -> LA PRIERE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com